Hop! Hop! Hop! Ça arrive...

Coucou,

Qui dit Vacances dit Temps de bouquiner ^_^

Comme souvent, les livres sont diamétralement opposés et oui, il y a de nouveau un Camilla Läckberg. Que voulez-vous, ses intriguent me plaisent toujours autant! Chronologiquement parlant, l’histoire de L’Enfant allemand se déroule avant La Sirène. Et puis, un lecture de Virginie Grimaldi, bien plus légère et estivale.

L’enfant allemand
De Camilla Läckberg

Résumé (Dos de couverture)

La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Quant à Patrik Hedström, l’inspecteur qu’elle vient d’épouser, il a échappé de peu à la mort, et tous deux savent que le mal peut surgir n’importe où, qu’il se tapit peut-être en chacun de nous, et que la duplicité humaine, loin de représenter l’exception, constitue sans doute la règle. Tandis qu’elle entreprend des recherches sur cette mère qu’elle regrette de ne pas avoir mieux connue et dont elle n’a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d’un journal intime et, enveloppée dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d’une croix gammée. Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet ? Voulant en savoir plus, elle entre en contact avec un vieux professeur d’histoire à la retraite. L’homme a un comportement bizarre et se montre élusif. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné… Dans ce cinquième volet des aventures d’Erica Falck, Camilla Läckberg mêle avec virtuosité l’histoire de son héroïne et celle d’une jeune Suédoise prise dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. Tandis qu’Erica fouille le passé de sa famille, le lecteur plonge avec délice dans un nouveau bain de noirceur nordique.

Avis

A force de suivre les aventures d’Erica Falck et de son entourage, je me suis attachée à ces personnages. Des personnages dont Camilla Läckberg se plait à nous raconter dans les moindres détails.

Pour L’Enfant allemand, l’intrigue tourne notamment autour d’Elsy, la maman de l’héroïne et d’un sombre secret de jeunesse, en pleine Seconde Guerre Mondiale.

Comme dans chacun de ses romans, l’auteure utilise des flashback pour narrer cette histoire du passé, évidemment liée à l’intrigue principale: un meurtre d’un ancien ami d’Elsy et spécialiste de la Suède sous le régime nazi.

Une enquête haletante et mystérieuse même si cette fois, la fin surprend moins. Le récit reste bien ficelé et est historiquement aussi très intéressant. Bref, comme toujours, Camilla Läckberg propose bien plus qu’une histoire, plutôt un véritable univers.

 

Le premier jour du reste de ma vie
De Virginie Grimaldi

Résumé (Dos de couverture)

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari: gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde…

Mon Avis

La quarantaine, Marie claque la porte à son quotidien ennuyant et quitte son mari, un con, infidèle de surcroît. Elle embarque sur un paquebot pour un tour du monde de trois mois, histoire réfléchir à sa vie. Evidemment, elle va rencontrer deux chouettes nanas, faire les 400 coups et rencontrer un homme.

Le hasard a fait que j’ai lu, en juin, Les poissons ne connaissent pas d’adultère de Carl Aderhold, emprunté à la bibliothèque. Il traite exactement du même thème: une femme blasée, la quarantaine, qui quitte son mari d’un coup et part pour des horizons plus beaux. Honnêtement dit, deux livres de ce genre coup sur coup, c’était un peu trop pour moi! Selber Schuld comme on dit chez moi ^_^

J’ai lu Le premier jour du reste de ma vie en deux heures, dans le train entre Faro et Lisbonne pendant que MissConfiture roupillait sur mes genoux. C’est un récit léger, estival et parfois drôle. Un roman de gare en somme. Un moment agréable mais sans plus. Cette histoire tombera vite dans mes oubliettes. Un trop plein de bons sentiments et de guimauve, je penche plus pour les romans plus complexes et surprenants.

Si vous avez tout de même envie de le lire, je vous l’envoie volontiers. Le Camilla Läckberg est déjà dans d’autres mains.

Et vous, un bon livre à me conseiller?

Je vous embrasse,

Virginie

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires pour “Lecture: un nouveau départ et des secrets de famille

  1. Merci pour les idées de lecture ! Cet été j’ai eu un coup de coeur pour les deux livres Jenny Colgan : la petite boulangerie du bout du monde et une saison à la petite boulangerie !Sinon j’en ai profité pour découvrir la littérature suisse: le livre de Marc Voltenauer : le dragon du Muveran et ceux de Nicolas Feuz : la trilogie Massaï

  2. Dans le cadre des romans de la femme blasée qui part… Il y a 10 jours de rêve de Nicole de Buron… A lire dans quelques années, quand tu auras digéré les deux autres.
    Cet été, j’ai lu La maison de Tess de Cathy Kelly, un peu plus long qu’un roman de gare, un livre sympa, sans plus.
    La fille de papier et Demain de Guillaume Musso, bien ficelés l’un et l’autre.
    Maman a tort que tu m’as envoyé et que j’ai beaucoup aimé.
    Le Testament de Sherlock Homes, franchement noir, mais j’ai bien aimé retrouver le détective.
    Bonne soirée.

    1. Coucou,
      merci pour toutes tes idées, que je vais garder précieusement 🙂
      Heureuse que Maman a tort t’a plu!
      J’ai un aveu: je n’ai jamais lu Sherlock Holmes… Il nous faudrait une année sabbatique pour lire autant qu’on le souhaite non?
      Bises
      Virginie

  3. J’aime beaucoup Virginie Grimaldi, que je suis sur son blog depuis des années et dont j’ai dévoré les 3 romans. Si jamais, le 2ème (Tu comprendras quand tu seras + grande) est un petit bijou. Je le l’ai prêté à une dizaine de personnes autour de moi et toutes l’ont adoré. À tester si tu ne veux pas rester sur une impression mitigée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top