hop hop hop! ça arrive

Coucou,

Les journées où je travaille ressemblent souvent à un produit de lessive: le truc sur-puissant 6 en 1 mais le côté adoucissant en moins.

 

Étape 1: le lever en 4ème vitesse

Le réveil sonne et j’émerge d’une sorte de coma. Face de zombie, trace du drap délicatement imprimée sur la joue et coupe de cheveux en mode grèbe huppé… Oui, je vends du rêve le matin (comme dirait Tonton Yeyi). Bref, je me lève avec beaucoup de peine. Déjà hâte de me retourner au lit le soir. La meilleure technique pour ouvrir mes yeux? Petit check rapide de mes mails sur mon iPhone, en mode écran luminosité-power. Radical.

Préparation personnelle en une vingtaine de minutes (le minimum syndical pour transformer ma troche de mort-vivante en une princesse parfaite #maisbiensûr), réveil des enfants, gestion du cacao parfait (orchestré d’une main de maître par Croque-Monsieur), habillage/brossage de dents des deux lulus (oui, de manière synchro souvent), départ sur les chapeaux de roues.

Dépôt (oui, comme de la marchandise ^__^) de MissConfiture et MisterFlorentin à la crèche avec des gros bisous sur les joues et départ en voiture pour Berne. Une cinquantaine de minutes à rêvasser, à anticiper le reste de la journée, tout en écoutant Couleur 3 et en essayant tant bien que mal de rattraper les minutes perdues du matin.

 

Étape 2: le boulot

Matinée au travail. Besoin d’en dire plus?

 

Étape 3: la (fausse) pause de midi

Pause de midi, assez variée de mon côté. Souvent, je file faire quelques emplettes au supermarché du quartier. Parfois, je mange vite fait devant mon ordinateur pour continuer à bosser ou pour prendre soin de mon cher blog. Dans le meilleur des cas, c’est une bonne bouffe avec les collègues. 

Après-midi au travail. What else?

 

Étape 4:  le retour

Départ à 17h30 pétantes. Coup de fil à Croque-Monsieur pour savoir comment s’est passé sa journée et celle des enfants, vu qu’il les récupère à la crèche. Sur le chemin du retour, j’écoute toujours ma play-liste d’enfer SpotifyUn moment pour moi… avec les dizaines d’autres automobilistes, charmant!

 

Étape 5: le souper et le rituel

Première partie de soirée avec nos mouflets. Bon souper suivi d’un bain et de l’immuable rituel du coucher; histoire lue dans le lit de MissConfiture et chanson de Francis Cabrel fredonné en choeur par toute la famille. Accompagné d’environ 36 relevés de MisterFlorentin

 

Étape 6: le temps pour moi/nous

Deuxième partie de soirée pour les adultes… Nan, nan, ne vous faites pas des films tout de suite ^__^  C’est beaucoup d’administration, d’emails, de trucs à régler, de lessive à plier. Parfois, au milieu de cela, un bon film à regarder collé l’un à l’autre ou à blogguer tout en câlinant Cairanne, notre chat un peu délaissé. Souvent, on se couche vers 23h en se disant que demain, on ira plus vite au lit.

 

Mais le lendemain, rebolotte! Heureusement, cette version 6 en 1 dure 3 jours dans la semaine. Et après, le rythme se calme.

Et vos journées, elles contiennent combien d’ingrédients?

Bises

Virginie

4 commentaires sur “6 en 1

  1. Ici, c’est… la même chose… On se lève (Monsieur part très très tôt et nous dormons toutes encore). Gérer celles qui se lèvent plus tôt parce qu’elles ont besoin de temps et celles qui se lèvent plus tard parce qu’elles ont besoin de sommeil. Je me prépare pendant qu’elles déjeûnent (je déteste ce repas que je saute allègrement). Puis départ. Théoriquement à 7h30. Mais en pratique, souvent vers 7h45. Et on pédale (au propre comme au figuré, on se déplace à vélo) pour être à l’heure à l’école. Et là, y’en a toujours une qui a besoin de partager mon antivol (heureusement que je travaille à l’école!!!)
    Travail, retour à la maison, préparation d’un repas exprès, puis re-départ pour l’école, même topo, sauf quand je prends le bus avec Mlle n°6…
    Après-midi de travail. Puis retour à la maison. Devoirs à surveiller. Repas à préparer. Activités à gérer (scouts, italien, basket, yoga, patinoire, athlétisme…) Retour de Monsieur. Repas (presque jamais tous ensemble)… Bouquiner un peu (me tenir au courant des nouveautés de mon domaine, quand même!!!) Préparer mes cours… Elles se couchent toutes seules, heureusement !!!
    Le lundi, je bosse parfois à Lausanne, alors là, c’est un peu sport !
    Le vendredi, c’est lessive à plein temps…
    Et toute la semaine, je me dis que ce week-end, je me reposerai et m’organiserai pour la semaine… Et quand arrive la semaine… c’est de nouveau le petchi !!!
    Bref, je crois qu’on en est toutes là, qu’on travaille à plein temps ou pas du tout, qu’on ait un ou dix enfants !

    1. Coucou,
      Oui, c’est ouf! Mais quand même, avec deux enfants, c’est déjà sport alors j’imagine toi…
      Une bonne organisation peut aider c’est vrai…
      Au fond, on fait au mieux, n’est-ce pas? 😉
      Bises et courage pour demain!
      Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top