fbpx
hop hop hop! ça arrive

Coucou!

Cette fin de nuit, on était 4 dans notre lit (enfin, 5, si on compte le chat).

Vers 4h du matin, MissConfiture nous a rejoints. Satanés cauchemars!
Dormir avec elle, c’est comme dormir avec le Saule Cogneur, l’arbre dans Harry Potter, vous vous souvenez? Des coups de pieds dans les côtes, une main dans la figure… Elle mesure 90 cm mais qu’est-ce qu’elle prend comme place.

A 6h30, quand Croque-Monsieur est parti travailler, c’est MisterFlorentin qui avait un petit creux. Ni une, ni deux, rapide comme l’éclair, je l’ai pris à côté de moi et collé à mon sein, histoire qu’il ne réveille pas sa soeur. En fait, ce n’était pas la faim qui le taquinait mais plutôt l’envie de venir têter. Ce petit bout passerait ces journées à mon sein s’il pouvait.

Je me suis donc retrouvée “collée-serrée” entre mes deux zigotos et vous savez quoi? j’adore ça!
Oui, de nombreux pédiatres préconisent de laisser le lit parental aux parents. Mais de temps en temps, quel bonheur d’observer ma MissConfiture dormir à poings fermés, blottie, toute chaude, avec ses cheveux en pagaille et mon MisterFlorentin qui fouine avec sa petite tête, toujours et encore, même en dormant, à la recherche d’un petit coup de lait maternel. Si je bouge d’un centimètre, il vient immédiatement à nouveau se blottir tout contre moi.

Pendant plus d’une heure, je suis restée là, sans oser bouger, simplement en les écoutant respirer chacun à leur rythme, en les regardant dormir paisiblement et en profitant de ce délicieux moment car je sais que ces réunions nocturnes ne dureront pas des lustres.

Et puis, MissConfiture a commencé à sucer son pouce et à câliner son doudou. Ont suivi de nombreux étirements tel un petit chat. Elle m’a ensuite enlacée d’un bras, a déposé un gros bisou sur ma joue et m’a dit “Voilà Maman, fini dodo!”.

Et là, j’ai su que ma journée ne pouvait que bien commencer!

Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top