fbpx
hop hop hop! ça arrive

Bonjour,

Une situation plutôt anodine m’a fait réfléchir…

Dimanche dernier, nous étions avec les enfants à la Braderie à Bienne (grande fête au centre-ville) et MamiChocolat leur a offert à chacun un ballon. MissConfiture a rapidement jeté son dévolu sur la Fée Clochette et MisterFlorentin, après une plus longue réflexion, sur un dauphin rose. Il existait aussi en bleu, il l’a d’ailleurs bien vu mais a tout de suite choisi le rose et c’est donc celui-ci que j’ai demandé au vendeur. Vous savez ce qu’il m’a répondu?

Non mais il doit prendre un bleu, c’est un garçon!

Et bien non, mon cher Monsieur, si mon fils souhaite le rose, je vais prendre le rose.

Sa remarque était tout à fait polie mais remplie de vieilles certitudes bien poussiéreuses: les filles aiment le rose et les garçons le bleu. Est-ce qu’en 2016, un garçon ne pourrait-il pas choisir du rose sans avoir droit à une allusion?

Rien de grave, certes, mais ce type de clichés me fatigue profondément…

Et d’ailleurs, attention Stéphane Bern est de sortie, un peu d’histoire; au Moyen-Âge, la couleur attitrée des garçons était… le rose. Et oui, une couleur dans les tons du rouge, couleur des soldats et autres guerriers donc des hommes. Et le bleu, symbolisant cette chère Vierge Marie, était réservé aux femmes. Les bébés portaient simplement du blanc, symbole de l’innocence (et couleur bien plus facile à entretenir).

Cette volonté de différencier les bébés selon leur sexe date seulement du 20ème siècle. Pourquoi les couleurs attitrées ont-elles été inversées alors? Plusieurs théories: ce fameux bleu céleste avait la réputation d’éloigner le diable et, à cette époque, il fallait apparement mieux dégager les démons des garçons que des filles, moins importantes dans une fraterie (#nocomment). Ou alors, simplement, ce bon vieux marketing d’après-guerre et de l’industrialisation du textile qui a choisi de manière arbitraire.

Alors en 2016, est-ce que mon petit garçon ne pourrait-il pas choisir un ballon rose sans susciter un commentaire? Et si ma fille avait choisi un motif en bleu, aurions-nous aussi eu droit avec une remarque?

Bises

Virginie

 

21 messages sur “Les couleurs ont-elles un sexe?

  1. Le rose c’est la vie!!! 😉
    Bon plus sérieusement je suis tout à fait d’accord avec ta réflexion. Personnellement je trouve que le genre ne devrait pas imposer des couleurs, des jeux, des hobbies, etc. Mais les mentalités sont ce qu’elles sont et mettent du temps à évoluer. Si notre génération commence à le comprendre, peut être que pour nos enfants ce sera un débat inexistant. Enfin, espérons-le.
    Bon weekend!
    Emilie

  2. Cela me rappelle l’hiver 2014 où mon fils, alors en 1ère enfantine, au moment où l’on faisait les essayages de vêtements d’hiver pour voir ce qu’il fallait racheter, à absolument tenu à porter la veste rose super pétant de sa grande soeur. J’étais persuadée qu’il l’a mettrait une fois et changerait d’avis à cause des moqueries à l’école… Eh bien non, il était décidé! Il a assumé! Il a bien eu quelques petites réflexions, mais il a porté cette veste pendant 7 mois !!! (Oui, l’hiver est rude en haut du vallon!)
    J’ai vraiment admiré sa détermination!
    L’automne passé, lorsqu’on a ressorti la fameuse veste, cette fois le rose ne lui plaisait plus.
    Mais la semaine passée, il a demandé à sa soeur s’il pourra avoir ses Crocks lorsqu’elles seront trop petites pour elles. Elles sont bleues à fleurs roses!

    1. Coucou Céline,
      Merci pour ton commentaire ici 🙂
      Chapeau, il a tenu bon! Il doit être déterminé ton petit bonhomme, c’est une qualité importante je trouve!
      Bises
      Virginie

  3. Hello!
    Ton article m’a interpelée car je me suis déjà fait la réflexion que les femmes avaient beaucoup plus de liberté que les hommes en ce qui concerne leur apparence. En effet, elle se sont approprié le pantalon, le jean, la veste de costard et même les cheveux courts et personne n’est choqué de voir ça. Alors qu’un homme qui porte une jupe, ou une robe ou qui se maquille se fait regarder de travers. En tant que femme, rien ne nous est interdit mais on ne peut vraiment pas dire que l’inverse soit vrai.
    Je suis la première à trouver bizarre qu’un homme soit maquillé (vraiment maquillé, pas juste un peu de fond de teint ou d’anticerne) ou habillé en robe, même si ma raison me dit que je ne devrais pas. Mais en y réfléchissant je pense qu’ils ne se sont pas battus comme les femmes se sont battus pour leur liberté et c’est pur cette raison que nous ne sommes pas égaux sur ce point-là.

    Bisous!

  4. Mais alors moi ça ne m’étonne pas du tout! Notre société est carrément basée sur le jugement, on juge ton statut social, ton alimentation, ton IMC, ton métier… Et c’est encore pire lorsque tu deviens parent, alors là… ta manière d’éduquer, le comportement de tes enfants, leurs capacités, leur socialisation… Bref, tout y passe! Alors un ballon rose à un garçon, ça a vraiment dû mettre ce monsieur dans tous ces états 😉

    Ça veut pas dire que je cautionne, que l’on s’entende, mais finalement je crois qu’aujourd’hui n’est pas mieux qu’hier, on se cache simplement derrière une utopique forme de respect et de tolérance envers le mouton noir!

    À nous de changer les choses en continuant d’acheter des ballons roses à nos enfants!

    Chouette article mais surtout belle mentalité 🙂
    Belle journée
    Gwen

    1. Coucou Gwen,
      Je suis d’accord avec toi et cela ne va pas aller en s’améliorant…
      Tu as raison, à nous de laisser cette influence derrière notre porte.
      Bisous
      Virginie

  5. Coucou ! Travaillant en UAPE (comme une crèche, mais pour les enfants qui vont à l’école), je suis encore confrontée à ce genre de situations ! Je pense que tout dépend de comment ça se passe à la maison, si les parents sont ouverts à ce genre de situations ou pas. Et de comment réagissent les autres enfants ! En tous cas nous essayons de faire comprendre que le rose n’est pas que pour les filles, mais ce n’est pas évident pour les garçons de l’accepter.
    En tous cas je suis surprise que le monsieur des ballons t’ait dit quelque chose !! La phrase en dessous, c’est ce que tu lui as répondu toi ? 🙂
    Bisous !!

    1. Coucou,
      C’est aussi notre expérience personnelle des crèches: ils n’influencent absolument pas ce type de comportements et… heureusement! 🙂
      Oui, cela m’a aussi surprise, et effectivement, la 2ème phrase a été ma réponse. Je voulais pas polémiquer, alors je suis restée sobre 😉
      Bisous
      Virginie

  6. Je suis toute à fait d’accord avec ta réflexion… Ici Marine n’a pas beaucoup de rose ou d’objets hyper fifille du genre hello kitty etc, je préfère investir dans des jouets durables et pas trop marketing tant que je peux… par contre l’autre jour en regardant les livres au rayon enfant, j’ai vu une collection où les livres pour filles (rose) racontaient comment Clara passait l’aspi ou faisait de la danse ou la vaisselle etc… Et les garçons (bleu) c’était plutôt : police vétérinaire camionneur etc… Non comment.

    1. Coucou,
      Merci pour ton petit mot.
      C’est vrai que cela va bien plus loin que simplement du rose ou du bleu.
      Les clichés ont encore plus la vie dure lorsqu’on s’attaque au stéréotype des métiers… tellement navrant je trouve!
      Bises
      Virginie

  7. Ma fille (3ans) commence à avoir une attirance pour le rose et les paillettes mais jusqu’à maintenant elle demande du bleu ou des étoiles!

  8. Ce qui est drôle, c’est que dans les magasins, on trouve des vêtements de filles bleus ou verts… Mais chez les garçons, ni rose, ni violet !!
    Notre deuxième était fascinée par le film Cars de Disney. Elle l’a regardé je ne sais combien de fois, et bien entendu, nous avons fini par céder à ses demandes: elle a ainsi reçu un sac à dos, puis un sac de couchage avec ses héros préférés.
    Un jour, devant l’école, une maman m’a dit que si je continuais à la masculiniser ainsi (la demoiselle devait avoisiner les 5 ans, portait des cheveux longs et régulièrement des robes!!), elle allait finir gouine, avec un mépris dans la voix que je n’ai jamais oublié. Autant vous dire que cette maman-là a chuté dans mon estime et qu’elle n’a jamais remonté la pente!
    Tout ça pour dire que les gens aiment bien raconter n’importe quoi. Moi, je pense que les couleurs dans lesquelles on se sent bien sont celles qui nous conviennent, et que c’est complètement indépendant du sexe et du genre.
    Si tu reprends Mister Florentin en lui disant que le rose, c’est pour les garçons et que tu vas plutôt lui choisir un dauphin bleu, là, tu le conditionnes, et tu le conditionnes à penser que justement, bleu c’est pour les garçons et rose pour les filles. Malheureusement, la société se chargera bien vite de le conditionner. Tu as donc bien raison de le laisser vivre sa vie, et ses préférences!!!

    1. Oui, sûr!
      Non mais sérieux? Et ta fille a entendu?
      Ce que certaines personnes peuvent être c….. Non mais franchement. J’espère que tu l’as bien rembarrée 🙂

      Exact, j’aime l’idée qu’ils ne soient pas encore trop conditionnés!
      Bises
      Virginie

  9. Je ne connaissais pas l’histoire des couleurs, merci pour ce moment Stephane Bern style 🙂
    C’est vrai que c’est lassant qu’en 2016 on ait encore ce genre de remarques certes pas malveillantes mais terriblement stéréotypées. Qui se rejoignent souvent avec “poupées c’est pour les filles, voitures c’est pour les garçons”. Les clichés ont la vie dure!

  10. Il a bien raison, rose c’est trop beau! Et sinon que dire… Vanille pour les filles, citron pour les garçons???😂😂 bisous

  11. Pour mon fiston, les objets et les couleurs n’ont eu un sexe qu’à partir de la maternelle.
    Une espèce de volonté d’identification j’ai l’impression.
    pourtant, je l’avais tenu éloigné des clichés (il a eu une cuisine, une poupée etc qui cotoyait le bricolage et les dino)
    Ton fiston a 2 ans, il dit qu’il veut un dauphin rose, je serai curieuse de savoir s’il le dira encore dans 2 ans car malheureusement, la société aime les cases…
    Mon fils qui voulait jouer à la poupée en petite section s’est fait refoulé par les filles plus d’une fois et n’a plus voulu y jouer…

    1. Coucou Emma,
      Merci pour ton commentaire!
      Alors mon fils est déjà à la crèche, qui ne semble absolument pas l’influencer sur ce sujet. Je pense que c’est clairement lié à l’âge et à l’identification aux autres. Comme tu le dis, à voir dans 2 ans 🙂
      Bises
      Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :