hop hop hop! ça arrive

Coucou,

Il y a des jours où tout se passe comme sur des roulettes. Ce dimanche par exemple; nous étions même en avance pour prendre le funiculaire puis le bus et donc carrément à l’heure au rendez-vous au débarcadère avec ma grand-mère de 90 printemps. Les enfants se réjouissaient de cette sortie en bateau, une première pour MisterFlorentin. Une sortie classique mais tellement appréciable par beau temps. Et puis de jolis souvenirs partagés avec ma grand-mère.

Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch Billet "Et puis je t'aime" paru sur www.avecpanache.ch

 

Et puis, il y a le retour fatigué avec une MissConfiture affalée sur les épaules de son papa et un MisterFlorentin ronflant dans sa poussette. Les découvertes, les courses poursuite à gauche et à droite, le repas au bord du lac et, bien sûr, la chaleur nous ont épuisé.

Une fois à la maison, tout le monde s’écroule sur le canapé et regarde un film ensemble. Je m’assoupie quelques minutes puis me fait réveiller tout doucement par un MisterFlorentin tout câlinou et qui me glisse un Je t’aime à l’oreille. Ces mots chuchotés, je ne suis pas sûre qu’il les comprenne vraiment mais c’est la première fois qu’il me les dit spontanément. Mon coeur a fait un triple salto périlleux arrière!

Cette douce journée aurait pu s’arrêter net là; cela aurait été parfait. Mais non, trop beau pour être vrai.  Il y a eu ensuite une MissConfiture épuisée et bien grincheuse (non, en fait, super méga royalement grincheuse) et un MisterFlorentin tout feu tout flamme impossible à coucher. Etape devenue plus difficile depuis qu’il a un lit sans barreaux. Je crois bien qu’il voulait regarder le match de foot avec Croque-Monsieur ^__^.

Mais, de cette fin de journée, je ne retiendrai que ces trois mots, ce “je t’aime” doucement soufflé par mon petit bonhomme.

Je vous envoie des bisous!

Virginie

12 commentaires sur “Et puis un “Je t’aime”…

  1. Eh oui, c’est mignon comme tout quand ils sont petits et qu’ils nous le disent si gentiment.
    Moi, j’aime le dire à mes enfants, mais à part Mlle n°6, elles le disent très rarement !

    Et les sorties en bateau sur nos beaux lacs, j’aime toujours, toujours. Hier, nous étions d’ailleurs sur le lac des 4 cantons avec nos 6 demoiselles.

    Bises à vous 4.

  2. Adorable!
    Je viens aussi d’une famille où on ne se l’est jamais bcp dit. Maintenant on s’envoie des smileys coeur par message mais tjs jamais par oral…
    Du coup je le dis très souvent à mes enfants, je trouve ça très important. Mon fils (4 1/2 ans) est très avare de mots doux (il a dû me le dire 2-3 fois et jamais à son père), mais les rares fois où il me l’a dit j’ai littéralement fondu, c’est tellement magique!
    Ma puce de presque 2 ans est bcp + câline mais ne parle pas encore suffisamment pour le dire. Qu’est-ce que j’ai hâte!
    Profite bien de ces moments précieux en tout cas! <3

  3. Des mots que je leur dis souvent et que Mlle 3ans dit souvent à son frère de 14mois. Je fonds et retiens ma larme quand je l’entends et quand ça m’est destiné elle me dit ” Maman faut pas que tu pleures mais je t’aime” …
    Il faut garder le bon de chaque journée et recycler le moins en plus le lendemain. Les demoiselles ronchon, pas coopérantes je connais.

  4. Je suis un peu comme Roberta. Je ne l’ai jamais dit à mes parents.
    Mon père est un grand fermé qui n’exprime absolument pas ses sentiments, d’aucune façon (enfin c’est à dire qu’il faut probablement comprendre “je t’aime” quand il dit “grosse vache”) et je suis tout à fait partie dans la même direction … C’est quelque chose qui me semblerait tout à fait impossible à dire.
    J’imagine que pour mon père ça lui est égal, mais je pense pas que ma mère partage cet avis …
    ohoh
    Heureusement que ton Mister Florentin n’est pas comme ça !!!
    Bisous
    Macha @ Feathers and Brushes

    1. Coucou,
      C’est sûrement de la pudeur. Peut-être aussi que la génération de nos parents est moins “émotionnelle”, enfin… je ne veux pas faire de généralité. Comme j’ai répondu à Roberta, il existe tellement de manières de montrer son amour aux proches 😉
      Pour mon bonhomme, c’est clairement du mimétisme pour l’instant car je lui dit plusieurs fois par jour que je l’aime. C’était juste la première fois qu’il me le dit de lui-même 🙂
      On verra dans 10 ans si c’est toujours pareil, hahaha!
      Bisous
      Virginie

  5. C’est tellement mignon !!! *-* j’aurais eu la même réaction que toi à ta place 🙂
    N’empêche c’est pas facile à dire… je crois que je l’ai jamais dit à mes parents (ou peut-être quand j’étais très petite ?)… il faut dire qu’en italien (je parle italien à mes parents) ça se dit pas trop (ça se dit surtout à son amoureux/euse) et leur dire “ti voglio bene” ça me ferait vraiment bizarre. Peut-être parce que je n’ai jamais eu une très bonne relation avec eux ? Je ne sais pas. Mais je pense que ça ferait plaisir à ma mère surtout, de se l’entendre dire… mais c’est vraiment pas évident à dire ! t’en penses quoi toi ? 🙂
    Bisous !

    1. Coucou,
      Merci pour ton commentaire.
      Je crois qu’il existe 1001 façons de montrer notre amour à nos parents et plus généralement à nos proches: en disant “je t’aime” ou en l’écrivant (les manières les plus directes) mais aussi par des attentions, des gestes, des moments ensemble, des câlins. A chacun de trouver la manière où l’on se sent à l’aise 🙂
      Bisous
      Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top