fbpx
hop hop hop! ça arrive

Bonjour vous,

Un mois sans grignotage sucré et j’ai survécu! Et ma bonne humeur aussi ^_^
Plus sérieusement, cela a été plutôt facile, principalement pour les confiseries ou autres gâteaux. Moins pour le vilain sucre caché…

 

Alors c’est allé?

Oui parce je ne suis pas un bec à sucre à la base, surtout pas pour les biscuits, confitures, bonbons ou petits gâteaux. Par contre, le morceau de chocolat (hum une bonne ligne plutôt ^_^) après un repas m’a manqué les premiers jours. Puis après, je l’ai simplement remplacé par un fruit gourmand ou des amandes et le tour était joué! Une bonne habitude que j’aimerais beaucoup conserver. Oui, les dattes sont mes nouvelles meilleures amies!

 

Là où je me suis faite avoir…

Le plus vicieux, c’est le sucre caché dans les plats industriels: certaines moutardes, le jambon roulé, la charcuterie, le thé froid maison au restaurant, le ketchup, les chips aromatisés, yogourts, les céréales transformées, les jus de fruits et j’en passe. Tel un agent infiltré, il possède plusieurs identités pour passer incognito: saccharose, glucose, galactose et ses copains en –ose mais aussi aspartame (nom de code: E951).

J’ai été prudente mais pas extra-super-consciencieuse, je l’avoue… Et puis, lors d’une activité avec MissConfiture, j’étais obligée de goûter la confiture qu’elle avait soigneusement concoctée #jenesuispasunemèreindigne

Cela prend du temps, c’est vrai, mais avoir le reflex de jeter un œil sur la liste des ingrédients peut éviter les surprises trop douces.

 

Des changements physiques?

Difficile d’en juger en un mois… La balance était au fond de l’armoire dans la buanderie, je n’ai pas pris la peine d’y faire un tour. Parce que ce n’était simplement pas le but. Et puis, la journaliste Danièle Gerkens, ayant tenu une année sans aucun sucre, a attendu plus longtemps avant de voir un effet physique. Tiens bon ma cocotte!

Cette idée était motivée par une prise de conscience pour ma santé, moins pour mon apparence (ce qui est quand même lié, on est d’accord). Mais j’ai remarqué un autre phénomène: moins d’appétit. Et pourtant, avec l’arrivée de l’hiver, nous avons tendance à nous remplumer, non? Là, c’est l’effet inverse. Sur Instagram, j’avais parlé d’un thé détox, consommé en même temps, dont je soupçonne avoir eu cet effet coupe-faim.

Pas de différence fondamentale non plus concernant la peau. J’imagine qu’elle a besoin de plus de temps pour se régénérer.

Par contre, une semaine après le début du challenge, je me suis tapée une migraine du diable. Moi qui n’est jamais mal à la tête… Elle a duré deux jours puis est passée. Effet détox? Sûrement.

Et l’énergie? Novembre a été très pénible, pour d’autres raisons, au niveau de ma motivation et de ma forme. Donc, l’absence de sucre ne m’a pas rendu plus fit, bien au contraire.

Je crois qu’un mois, c’est trop court pour remarquer des changements significatifs.

 

Et maintenant ?

 

Reprise du sucre industriel?

Non! L’autre jour, j’ai goûté un mini chocolat qui traînait sur le bureau (vive la période de l’Avent!) et c’était tellement mais tellement mais tellement mais tellement douuuux! Un choc au niveau des papilles. Il est clair que mon palais s’est totalement déshabitué de ce goût doucereux. Ce qui me conforte dans l’optique de diminuer drastiquement le sucre industriel de mon alimentation et de le remplacer par un substitut aussi souvent que possible.

Au revoir les confiseries industrielles.

 

 

Remplacer sucre blanc oui mais

J’aimerais justement tester dès à présent le sirop d’agave ou de dattes, le miel, le sucre de coco ou les dattes dans des recettes de gâteaux ou biscuits afin de voir s’ils remplacent bien leur congénère industriel. Si tel est le cas, je publierai par ici des recettes.

Je suis tout de même tiraillée sur un point: le bon sens écologique! Chaque acte de consommation que nous entreprenons ne peut être juste à 100%. Chaque aliment possède un défaut éthique, sanitaire ou écologique. J’exagère un peu mais vous voyez l’idée, n’est-ce pas?

Dans un sens, l’idée d’arrêter la consommation de sucre blanc me parait légitime pour la santé car c’est aliment mort, qui n’apporte rien à notre corps. Mais, dans un sens plus écologique, n’est-ce pas une aberration de consommer du sucre de canne, des dattes ou du sirop d’érable qui voyagent jusqu’à nous?

Je n’ai pas la réponse, cela relève de l’appréciation de chacun. Une part de moi se sent frustrée car il est vraiment difficile de consommer bien sous tout rapport.

 

Bref, je n’ai aucun diplôme de diététicienne mais ces expériences sur l’alimentation m’apprennent toujours beaucoup de choses et me sensibilisent. Tenter de trouver une meilleure manière de consommer, du moins, une façon que me convient me plaît. Les résultats physiques ne sont pas probants mais j’ai confiance maintenant en ma capacité à arrêter les gourmandises sucrées et les remplacer par une alternative plus saine.

J’ai déjà des idées pour un prochain challenge. Est-ce que, parmi l’assistance, d’autres personnes seront intéressés par une expérience commune?

Bisous tout doux,

Virginie

 

ps: Photo by Rachael Gorjestani on Unsplash

 

13 messages sur “Un mois sans sucre industriel: le bilan

  1. Encore une chose que je voulais te dire… C’est le sucre caché dans le produits SALES… Tu achètes une limonade ou un thé froid industriel, et tu sais qu’il y a du sucre dedans… Mais si tu achètes des bouillons-cubes, des cornichons ou des raviolis en boîte, tu ne t’y attends pas forcément!
    Comme tu l’as écrit à plusieurs reprises, le sucre caché est vraiment partout!

  2. Hello ! Super ton bilan, même si tu n’as pas vu de gros changements ! C’est déjà un grand pas et bravo d’avoir réussi ! Franchement ça fait plusieurs semaines que j’aimerais aussi arrêter, ne serait-ce qu’une semaine, mais j’arrive pas. J’ai trop besoin de sucre 🙁 Puis je me dis que là avec les fêtes ça va être encore plus difficile. En tous cas arrêter (ou diminuer) le sucre ça fait partie de mes bonnes résolutions pour 2018. Allez, dès le 1er janvier je vais aussi tenter une cure de 1 mois sans sucre. Je sais pas si je vais y arriver, des fois ça m’arrive d’être en hypoglycémie, c’est pour dire ^^
    Pour ton deuxième challenge je sais pas, ça dépend de ce que c’est et si je m’en sors déjà sans sucre ahaha

    1. Coucou toi!
      Ouuuuuiiii, je suis sûre que tu es capable 🙂
      Il y a d’autres alternatives plus saines (fruits secs, dattes, bananes, figues) qui te donneront l’impression de manger sucré.
      Redis-moi si jamais tu as besoin de plus d’infos ou détails, je t’aide volontiers.
      Et pour le prochain challenge, je vous redirai 😉
      Gros bisous
      Virginie

  3. Bonsoir Virginie,
    Merci beaucoup pour ton retour d’expérience. Je n’ai pas de sucre à la maison, je n’ai pas non plus de biscuits, j’en consomme très peu, mais je n’ai jamais fais de cure. Ton expérience me donne envie de tester. Comme tu le dis, en hiver on a tendance à plus manger et je ressens quelques pulsions ces derniers temps. D’où mon envie de tester ce mois sans sucre. D’ailleurs j’aimerais bien avoir un petit peu plus de détails sur la cure de thé que tu as faite.
    Je te rejoins tout à faire sur le défaut éthique et écologique de chacune des alternatives. Pour ma part, je ne remplace pas spécialement le miel, mais rends mes recettes un petit peu plus sucrée en utilisant le sucre des fruits directement ou du miel français.
    A bientôt,

    1. Coucou Marie,
      Merci pour ton mot!
      Vu ce que tu écris, ce challenge serait facile a relevé pour toi 🙂
      Pour le thé, il s’agit d’une cure de trois semaines à raison de deux thés par jour de la marque My Bestea (bio, français). Ils proposent plusieurs types de cure, j’avais choisi la détox pour justement avoir un double effet sans le sucre. Moi qui ne fais jamais ça, j’ai été surprise des effets positifs (moins faim, par exemple). Je ne peux que te conseiller d’aller voir leur site web pour en savoir plus.
      Comme toi, j’utilise aussi le miel pour sucrer légèrement nos thés maison.
      Belle journée,
      Bises
      Virginie

  4. C’est vraiment génial ton mois sans sucre. J’essaye de ne pas consommer trop de sucre. Je le remplace par du miel, du sirop de coco, sirop d’agave et des fruits secs. Ce qui est difficile que même dans des produits comme des smoothies acheté ou yaourts, il y a tellement de sucres.

    1. Coucou,
      Merci pour ton commentaire.
      Oui, c’est clairement la difficulté: le sucre caché est vraiment partout!
      Il faut garder un oeil sur les étiquettes 🙂
      Belle journée
      Bises
      Virginie

  5. Coucou Virginie,

    Il y a quelques jours, je me demandais justement si j’avais loupé ton billet bilan, je suis contente de voir qu’il n’en est rien.
    Pour ma part, j’ai tranché, c’est sucre d’Aarberg plutôt qu’autre sucre importé. C’est l’argument local qui a primé sur le reste, d’autant plus que nos conditions de travail ne sont pas parfaites, que ramasser de betteraves est certainement moins agréable que d’écrire des livres comme boulot, mais je suis certaines que les producteurs suisses n’emploient pas d’esclaves (sans naïveté, je sais que le travail agricole n’est pas rose et que les ouvriers immigrés sont souvent mal payés)…
    Le problème du sucre caché dans les boissons est résolu: soit je fais moi-même, soit je consomme de l’eau ou du thé chaud dans les restaurants.
    … Pour faire un défi ensemble, oui, je trouverai ça super. Pour ma part, je suis végétarienne, donc supprimer la viande ne va pas être un défi… je me lance dans autre chose si on le fait ensemble.
    Au mois de février (je n’ai plus les dates en tête) j’anime avec un curé une semaine de jeûne… Donc je ne ferai rien d’autre en février au niveau alimentaire…
    Tiens-moi au courant.
    Des bises.

    1. Coucou,
      J’ai juste mis un peu plus de temps pour le rédiger 🙂
      Merci pour ton retour concernant le sucre… C’est vraiment un casse-tête je dois dire… Mais ton argument sur les conditions d’emploi est très pertinent! Je continue à cogiter 😉
      Pour le défi, je n’ai encore rien en tête. Végétarienne, je l’ai fait l’année dernière donc cela ne sera pas ça. Pas forcément alimentaire peut-être qqch lié à la consommation en général.
      Je vous tiendrai au courant.
      Belle journée
      Bises
      Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :