fbpx
hop hop hop! ça arrive

Coucou,

Avant que l’hiver soit vraiment installé et que les fêtes de Noël soient passées, petit retour sur cet automne 2020.

CES PETITS RIENS QUI FONT TOUT

Manger au Farel Bistro, l’une de mes adresses gourmandes préférées à Bienne. Design moderniste des années 50 où savourer des plats uniquement végétariens ou vegans (le meilleur: le bagel planted chicken au curry et beurre de cacahuètes).

Evidemment, notre échappée belle de trois semaines en Grèce.

Naxos

J’ai découvert une chouette app pour la culture: Cultureo
Alors au lieu de scroller indéfiniment sur Instagram, je lis un article durant quelques minutes consacré à une oeuvre d’art, un monument ou un événement historique.

Après avoir cumulé deux quarantaines d’affilée dont une positive au covid19, nous avons filé pour un weekend au Tessin. Retour aux sources, châtaignes, feu de cheminée et météo douce pour novembre. Un changement d’air bienvenu ^_^

Je l’écris sûrement chaque automne ^_^ L’arrivée de la saison froide nous offre de magnifiques levers de soleil (quand le brouillard ne s’en mêle pas!).

A un marché de la céramique à Bienne, nous avons eu un coup de coeur pour les créations de Sara Spirig et notamment son plat à fruits. C’était notre cadeau de Noël en avance ^_^

Comment voyager virtuellement en cette période de pandémie? Grâce au compte Instagram Petaouchnok qui présente les plus beaux endroits au monde mais aussi les plus insolites. Sans oublier les bonnes nouvelles qui font du bien à notre planète.

A ÉCOUTER

J’aime beaucoup écouter les conseils avisés de Géraldine de Green Square Beauty concernant une approche holistique et naturelle pour prendre soin de sa peau. Son format podcast est idéal pour en apprendre plus sur le sujet.

Vivons heureux avant la fin du monde d’Arte décortique notre société et son impact sur notre planète Terre. Pas du tout culpabilisant ou moralisateur mais qui pousse à la réflexion. Il n’y a que quatre épisodes pour l’instant mais vivement les prochains.

Cette cover de Prudence (du groupe The Dø) qui vous rappelera sûrement vos 16 ans (si on a le même âge ^_^)

Dans mes oreilles cet automne, cette chanson de Stéfi Celma qui apporte un peu de soleil.

A VOIR

Les cinémas étant fermés, je me suis rattrapée avec des séries. Tout d’abord, la taaaant attendue saison 4 de Dix Pour Cent qui, je dois l’avouer, ne m’a pas emballée à 100% (coucou le jeu de mot pourri). Mais rien que pour l’épisode qui réunit Sigourney Weaver et Guillaume Galienne, ça valait le coup!

Et puis, il y a eu The Killing, une série danoise dont me parle mon père depuis longtemps déjà. Nous avons enchaîné les trois saisons d’un coup tellement nous avons été embarqués par les enquêtes de Sara Lund. De prime à bord, cette série n’a rien d’extraordinaire: une enquête criminelle sur fond d’intrigues politiques, un peu vieillote (la saison 1 date de 2007), personne de connu à l’affiche (je rappelle, c’est une série danoise ^_^). Pourtant, ces histoires sordides et les multiples fausses pistes, une certaine lenteur devenue inhabituelle dans les séries actuelles et surtout l’inspectrice principale, Sara Lund (et ses pulls en laine) font de The Killing un diamant brut à ne pas manquer! Sur la plateforme de streaming d’Arte.

Pendant notre quarantaine, nous avons regardé en famille Rasta Rockett, tu te souviens? ^_^

A LIRE

Tout d’abord, un compte Instagram suisse romand qui présente des livres illustrés pour les enfants: c’est Ici mercredi.

Et puis, les deux articles de Bambichoses, racontant l’adoption de sa fille. Je ne la connais qu’à travers les réseaux sociaux et pourtant, je me suis sentie si émue et heureuse pour elle, son mari et son fils.

Toujours dans la rubrique J’ai chialé: ce roman graphique de AJ Dungo. Je pensais simplement découvrir l’histoire du surf. Mais In Waves cache une autre histoire, une qui raconte l’amour suivi d’un deuil. Ce vibrant hommage m’a retournée.

Pour terminer, après Millenium Blues, je continue d’explorer les romans de Faïza Guène avec Un homme, ça ne pleure pas.
C’est une comédie sociale, le suivi d’une famille où les enfants sont tiraillés entre la tradition et leurs envies (voir besoins) d’indépendance. Cette autrice a cette capacité à nous faire rire et pleurer sur la même page. C’est moderne, savoureux, piquant parfois.

Je profite de ce billet pour te souhaiter de lumineuses fêtes de fin d’année et une entrée douce et réjouissante en 2021.

Bises

Virginie

4 messages sur “Petits bonheurs de l’automne 2020

  1. Olala plein d’inspiration dans cet article! Je note surtout Cultureo, que je ne connaissais pas du tout, et In Waves, qui me fait sérieusement de l’œil 😍
    Merci pour le partage et belles fêtes de fin d’année à toi et ta famille ✨

  2. Merci Virginie pour ce partage et ces images pleines de douceur ♥︎

    J’ai aussi profité de l’été et du début de l’automne pour retourner quelques fois au Farel; leur petit déjeuner du week-end a d’ailleurs été notre premier resto, fin juin, après avoir été notre dernier début mars :p

    Je me demande bien comment j’ai pu rater l’existence d’un marché de céramique à Bienne ! J’espère que ça aura à nouveau lieu. Ce plat à fruits est magnifique !

    “In waves” a l’air absolument magnifique, hop dans ma liste d’envies lectures.

    Je te souhaite à toi et ta famille de très belles fêtes de fin d’année et beaucoup de douceur pour 2021. Des becs et j’espère à bientôt !

    1. Coucou Aline,
      Merci pour ton mot par ici!
      Il faut qu’on retourne ensemble au Farel, une fois à midi (quand la situation le permettra) 🙂
      Concernant le marché de la céramique, ils n’ont pas beaucoup communiqué et je suis tombée dessus par hasard. La prochaine fois, je te dirais alors! Et pour le livre, il est dispo à la biblio de Bienne si jamais 😉
      Je te souhaite aussi de très belles fêtes et au plaisir de te revoir en 2021,
      Des bisous
      Virginie

Commenter (cela fait toujours plaisir ^_^)

Top
%d blogueurs aiment cette page :