hop hop hop! ça arrive

Bonjour,

Notre semaine de vacances, début septembre, m’a permis de lire deux bouquins. Oui, le luxe! ^__^

L’enfant aux cailloux
de Sophie Louvière

Résumé (dos de couverture)
Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s’ennuient tellement – surtout le dimanche – qu’elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins. Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s’installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas. Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps – triste, maigre, visiblement maltraité. Un enfant qui semble l’appeler à l’aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre… Armée de son courage et de ses certitudes, Elsa n’a plus qu’une obsession: aider ce petit garçon qui n’apparaît ni dans le registre de l’école, ni dans le livret de famille des voisins. Mais que peut-elle contre les services sociaux et la police qui lui affirment que cet enfant n’existe pas? Et qui est vraiment Elsa Préau? Une dame âgée qui n’a plus toute sa tête? Une grand-mère souffrant de solitude comme le croit son fils? Ou une femme lucide qui saura croire à ce qu’elle voit? Sophie Loubière, en reine du roman psychologique, brosse un bouleversant portrait de femme en proie à la violence ordinaire et touche en plein coeur.

Mon avis
Ne passez pas à côté de ce livre simplement génial! C’est Sophie, du blog Sosobockito qui me l’a envoyé. Ce thriller psychologique, très fin et subtile, va de rebondissements en rebondissements et casse en permanence nos certitudes. En plus, le style d’écriture est direct, sans chichis, droit au but, juste un plaisir à lire. J’ai vraiment adoré!

Nous suivons Elsa, cette grand-mère esseulée, qui note les moindres faits et gestes de son quotidien et de ses voisins dans des carnets. Elle commence à entendre des bruits dans son grenier, puis voir un enfant maltraité dans le jardin de ses voisins… Souffre-t-elle juste de sa solitude, d’hallucination ou d’une autre maladie psychologique?

Le récit est construit de manière très intelligente: au début, nous suivons le point de vue d’Elsa, à qui on s’attache, même si parfois, elle est juste détestable. Et au milieu de l’histoire, le point de vue change (mais chut, je ne vous dis pourquoi ^__^), nous suivons Martin, son fils et découvrons une autre facette de cette grand-mère. La tension monte au fil des pages jusqu’au point final de cette histoire, un nouveau rebondissement. C’est passionnant, c’est captivant, dévoré en deux jours, c’est dire!

 

Une vie pleine
de Kristin Kimball

Résumé (dos de couverture)
À quoi peut bien rêver une journaliste new-yorkaise ultra branchée? Sûrement pas de tout quitter pour suivre un jeune agriculteur bio dans une ferme abandonnée du comté d’Essex. Et pourtant… À l’occasion d’un reportage, Kristin Kimball s’éprend de l’exaspérant mais ô combien séduisant Mark et, contre toute attente, du travail de la terre dont elle fera son métier et son idéal.

Mon avis
Ce livre m’a également été envoyé par une lectrice du blog (Coucou Florine, si tu passes par ici ^-_^). Elle m’a d’ailleurs laissé un petit mot avec sa phrase préférée du livre: Les champs sont une horloge donnant l’heure en couleur. Joli n’est-ce pas?

Les thèmes évoqués par Kristin Kimball m’ont particulièrement plu; le retour aux sources, une consommation réfléchie (et même auto-produite, dans ce cas) et concentrée sur l’essentiel et puis, cette histoire d’amour un peu invraisemblable.

Kristin Kimball nous raconte comment elle est tombée amoureuse et sa nouvelle vie en quatre saisons, sans glamour et sans chichis, juste de l’authentique. Elle y décrit son quotidien, son travail à la ferme et ceux, dans les moindres détails. Ce qui est parfois très intéressant mais quelquefois aussi trop détaillé. J’admire son courage et sa ténacité, et malgré ses doutes, elle semble épanouie.

Après, certains passages étaient un peu longs et un peu cliché mais il n’empêche que son histoire est vraiment intéressante.

 

ENVIE DE RECEVOIR UN LIVRE?

Si l’un des livres vous intéresse, écrivez-moi! Je vous l’envoie très volontiers par courrier. D’ailleurs, la Sirène et Le Sumo qui ne pouvait pas grossir sont encore disponibles, si jamais.

Et vous, que lisez-vous en ce moment?

Bises

Virginie

8 commentaires sur “Quoi de neuf dans ma bibliothèque #6

  1. Je viens de terminer La fille du train. J’en avais tellement entendu parler! Mais j’ai eut beaucoup de peine à être prise dans l’histoire. Il m’a fallu bien 200pages (il en possède un peu moins de 400) et la fin ne m’a pas fait plus «wahou» que ça.
    Quand Eve aura terminé l’enfant aux cailloux je veux bien le lire également si je ne le trouve pas à la bibliothèque de mon p’tit village.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top