hop hop hop! ça arrive

Coucou,

J’aimerais me souvenir de tout, du moindre détail, des grands moments, des étapes importantes et des instants insignifiants. J’aimerais figer et graver leurs bouilles à chaque âge dans ma mémoire, pour toujours. Mais non, rien y fait. J’oublie…

Avant de devenir maman, je croyais que les parents avaient la capacité de stocker chaque minute vécue de leur enfant. Et puis, MissConfiture est née et a grandi à vitesse grand V. Vers ses 18 mois, j’ai remarqué mon incapacité à me rappeler de son visage à deux mois. Alors, pour MisterFlorentin, je m’étais intimement convaincue de faire plus attention, à mieux le regarder, l’observer et fixer dans ma caboche certaines de ses expressions, qui disparaîtraient au fil des semaines en grandissant. Mais même pour lui, jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas tout retenu.

Heureusement, nous possédons tous une mémoire sélective qui garde des tranches de vie, des instants parfois futiles, parfois importants comme des flashs. Mais pas tout… Heureusement, il y a une mémoire virtuelle où l’on transfère le maximum de photos et de vidéos pour se souvenir plus tard et feuilleter nos portions de vie.

Est-ce parce que nous déléguons nos souvenirs à des machines que nous sommes incapables de nous rappeler de tout? Ou est-ce parce que nous survolons souvent les instants sans prendre le temps de les graver dans le marbre de notre mémoire? Ou sommes-nous tout simplement incapables de nous rappeler de tout, malgré notre bonne volonté? Je n’ai pas la réponse…

Les jours, les semaines ou les mois défilent à une allure folle. Mes enfants grandissent à une allure folle et j’aimerais juste me souvenir de tout et de ces petits riens qui font notre vie.

Des bisous

Virginie

 

ps: Et pour illustrer ce billet, MissConfiture lorsqu’elle avait 9 mois, 4 dents, autant de bourrelets aux bras et des frisettes.

6 commentaires sur “Vous souvenez-vous de tout?

  1. Coucou, Je me dis bien souvent la même chose… c’est plus des expressions de son visage ou des sentiments à tel ou tel instants qui me manque le plus…

    Pour ce qui est des photos évidemment nous en faisons beaucoup et j’adore à chaque fois les regarder. Sinon j’ai un grand cahier ou je note pleins pleins de choses pour essayer de ne rien oublier, car comme tu dis. .on oublie très vite certaines choses (parfois c’est peut être mieux;-) ) et je pense que les meilleurs grands moments resteront à jamais graver que l’on fige ses moments sur papier ou non

    Des becs de nous 3 à vous 4

    1. Coucou Sandrine!
      Oui, exactement! Ces petits détails sont difficiles à retenir.
      Heureusement, on note et photographie beaucoup!
      Et comme tu dis, les grands moments restent souvent gravés.
      Gros becs les voisins
      Virginie

  2. Ta petite chouquette est magnifique! Je me posais cette question aujourd’hui aussi. Que reste-t-il des petits détails qui ont forgé notre relation? Comme F. je trouve ça important de figer tous ces moments. Mais certains diront qu’on passe à côté des vrais moments si on les vit derrière un écran…

  3. Je suis d’avis que notre cerveau conscient ne peut effectivement pas tout stocker et que même ceci est souvent fait exprès pour nous permettre d’avancer dans la vie et ne pas rester accrocher au passé (nous ne referions jamais d’enfant si nous ressentions encore à vif les douleurs de l’accouchement par exemple ou ne pourrions jamais passer par dessus un décès).
    Mais notre inconscient, lui, garde tout quelque part au fond de notre cerveau, nous ne perdons rien, mais nous ne nous souvenons juste pas de tout.
    Quelle chance de pouvoir figer des moments, des visages, des étapes de vie à travers des photos et des vidéos, ce qui était impossible dans le passé. Nous sommes déjà une génération de chanceux, nous savons même à quoi nous ressemblions petits.
    Bref, le fait de faire des albums et de tenir un journal de tes enfants comme tu le fais est la meilleures chose à faire pour garder ces précieux souvenirs.
    f.

    1. Coucou,
      Merci pour ton commentaire!
      Il y avait justement un reportage à la TV il y a quelques jours sur le sujet. Et effectivement, nous “devons” oublier certaines choses, sinon cela serait invivable.
      Vive donc les cahiers, les photos et les vidéos 😉
      D’ailleurs, le plus ingrat dans l’histoire, est que nos enfants ne se souviennent en tout cas pas de leurs trois premières années! 🙂
      Bises
      Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top