Hop! Hop! Hop! Ça arrive...

Bonjour,

Dans l’esprit des gens, et dans le mien également, l’aîné(e) d’une fratrie tire ses cadets en avant. A son côté, le petit frère ou la petite sœur va marcher, souvent plus vite ou s’exprimer mieux plus rapidement. Je ne souhaite pas faire de généralité ici mais il me semble que cela est assez vrai. En tout cas, pour certains points, nous l’avons vécu ainsi à la maison. Par exemple, MisterFlorentin s’exprime très bien à trois ans. Son vocabulaire est riche, il utilise de nombreuses expressions depuis de nombreux mois déjà. Même les éducateurs à la crèche sont impressionnés. Mon sentiment est que d’avoir une pipelette pour grande sœur lui a beaucoup apporté. Je cite ici un exemple parmi d’autres.

Par contre, je ne m’étais pas doutée comme le petit frère peut également tirer sa grande sœur en avant. Il faut savoir qu’ils ont des caractères bien différents: rêveuse voire parfois réservée, MissConfiture est beaucoup dans la réflexion. MisterFlorentin est, quant à lui, téméraire et audacieux, il est clairement dans l’action. C’est peut-être également lié à leur différence d’âge mais je penche plutôt sur une question de caractère. Ce fait-là, de voir son frère se poser moins de question et foncer, a permis à notre fille de prendre plus confiance en elle. Il a également une présence rassurante.

Comme exemple, je vous donnerai l’apprentissage du vélo. Nous avons fait le choix de leur apprendre sans les petites roues (droit direct le vélo de grand quoi!). Vous vous en doutez, MisterFlorentin ne s’est pas posé 36 questions, il a tout de suite pédaler avec le soutien de son papa. Depuis le truc pigé, il se balade sans craintes. Cela a pris 2-3 semaines. MissConfiture, quant elle, avait peur qu’on la lâche, de tomber. Pourtant, nous l’avons rassurée à chaque fois en lui disant qu’on la lâchera seulement quand elle sera prête. Déjà l’année passée, nous avons essayé avec elle. Cet automne donc, en voyant son frère se balader tranquillou mon loulou sur son deux roues elle a pris conscience de son potentiel et qu’elle pouvait y arriver. Dans le quart d’heure qui a suivi, elle pédalait toute seule et se marrait même d’avoir failli tomber, c’est dire!

Quand je les entends parfois discuter, je me rends compte à quel point ils se tirent mutuellement en avant. Elle essaie déjà de lui apprendre à compter, mais aussi à canaliser son énergie ou le rassurer s’il a peur. A l’inverse, MisterFlorentin va lui montrer qu’avec un peu de courage, elle peut aussi y arriver. Ils prennent simplement le meilleur de l’autre (enfin, pas toujours, on s’entend ^_^)

Et vous, avez-vous déjà remarqué ce phénomène dans votre fratrie?

Je vous embrasse,

Virginie

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires pour “Se tirer mutuellement en avant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top