fbpx
hop hop hop! ça arrive

Coucou,

Mais qu’est-ce donc le cyanotype? Il s’agit d’un procédé photographique négatif monochrome, inventé au milieu du 19ème siècle. Une vieille technique photo en bleu! ^_^

Avant de vous raconter comment procéder, quelques lignes qui racontent comment j’ai découvert le cyanotype. Lors de nos vacances au Portugal, nous étions à Soajo, petit village de montagne du Parc Naturel de Peneda, tout au nord. Nous y avons rencontré un couple de potiers, Carlos et Filipa de Oficina da Moura, qui créent également des cartes grâce au cyanotype. Vous connaissez ma passion pour le bleu, j’ai tout de suite été intriguée ^_^ Carlos nous a gentiment expliqué la marche à suivre et nous a assuré que ça convient aussi aux enfants. L’idée est donc restée dans un coin de ma tête (et celle de ma fille, qui n’a pas manqué la discussion #oreillesquitrainentpartout). Mais…

En rentrant de vacances, je me plonge dans la dernière édition du Flow Magazine et là, surprise, ils parlent aussi du cyanotype. Un signe, on est d’accord? J’ai donc commandé un kit prêt à l’emploi sur Etsy pour tester et, effectivement, les enfants et moi avons adoré.

On peut utiliser des végétaux (ce que j’ai fait), de la dentelle mais certain·e·s utilisent cette technique avec des photos.

Matériel nécessaire

  • du citrate d’ammonium ferrique et du ferricyanure de potassium achetés en kit sur Etsy (quelques grammes suffisent)
  • Du papier pour aquarelle avec un grammage d’au moins 250gm2, de la taille de votre choix
  • Un pinceau
  • Des végétaux (fleurs, tiges, feuilles, tout ce qui peut avoir un joli rendu)
  • Une plaque de verre (celle d’un cadre par exemple) de la même dimension que vos papiers

Précaution à prendre

  • Les deux ingrédients principaux ont des noms un peu suspects ^_^ Mais aucune inquiétude à avoir, ils ne sont pas toxiques. Ayez simplement des principes de précaution habituels comme éviter tout contact avec les yeux ou muqueuses.
  • Attention à ce que le citrate d’ammonium ferrique et le ferricyanure de potassium n’entrent pas en contact avec du métal.
  • C’est un processus photosensible. Lors des premières étapes, évitez de travailler en plein soleil, sous peine de voir le processus s’accélérer ^_^

Procédé du cyanotype

1ère étape

Il faut tout d’abord mélanger 3 grammes de ferricyanure de potassium avec 30 millilitres d’eau. Puis mélanger 6 grammes de citrate d’ammonium ferrique avec 30 millilitres d’eau. Finalement, bien touiller les deux liquides ensemble.
Cette préparation vous permettra de réaliser environ 6 feuilles A3. Si vous en souhaitez moins, divisez simplement les quantités. Petit rappel: n’utilisez pas une cuillère en métal lors de ces préparations.

2ème étape

Une fois l’émulsion prête, il suffit de l’appliquer au pinceau sur le papier. A vous de voir si vous souhaitez le remplir ou laisser un bord blanc. Le mélange devient vert clair.
Laissez ensuite sécher la feuille dans une pièce sombre une bonne heure.

3ème étape

Une fois le papier totalement sec, placez-le sur une planche et disposez les végétaux. Place à votre créativité!
Ensuite, il faut recouvrir votre papier délicatement avec la plaque en verre et mettre le tout dehors, en contact direct avec le soleil. Vous verrez rapidement le vert clair devenir violet, puis bleu cyan (d’où le nom cyanotype). Avec un soleil estival, cela dure environ 15 minutes. En hiver, ce processus sera plus long (une demi-heure).

4ème étape

Retirez délicatement les végétaux. Remplissez d’eau votre lavabo ou une bassine et plongez-y vos papiers une bonne dizaine de minutes pour éliminer les résidus du mélange (d’où le choix d’un bon grammage). Grâce à ce rinçage, les zones où ont été placés les végétaux s’éclairciront. Puis, laissez sécher votre création à la lumière. Tadam, c’est prêt!


Visuel à épingler sur Pinterest


Ma marche de progression est encore grande mais le rendu est joli, détaillé et nuancé. La prochaine fois, j’essaierai de créer un cyanotype à partir d’une photo. Apparemment, il suffit de créer un négatif grâce à un logiciel de retouche d’image. On pourrait même appliquer cette technique sur du tissu! Affaire à suivre donc…

Connaissiez-vous ce procédé?

Bises

Virginie

6 messages sur “Cyanotype: de la magie bleue

  1. C’est superbe, je ne connaissais pas. Ça me donne envie d’essayer, mais je ne sais pas si j’aurai le courage de le faire avec mes enfants.

    1. Coucou Cara,
      C’est vraiment facile et, promis, ça leur plait!
      Les miens ont passé 20 minutes à regarder la feuille changer de couleur 🙂
      Bises
      Virginie

  2. Chouette expérience et très beau résultat ! J’adore ces vieux procédés photographiques. À l’école d’art, on avait expérimenté la création d’un sténopé (la forme la plus basique d’appareil photo) dans une vieille boite de cacao en poudre. Les photos produites ainsi n’étaient évidemment pas d’une très grande qualité (c’était vraiment du bricolage) mais n’empêche que ça fonctionnait ! J’avais trouvé ça passionnant de comprendre le processus optique qui permet d’obtenir des photographies – et assez magique aussi !

    1. Coucou,
      Merci beaucoup!
      Chouette idée de créer un sténopé, je la retiens car effectivement, c’est toujours de comprendre avec les enfants comment le processus photo fonctionne.
      Bisous
      Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :